Chat couleur roux

Chat couleur bleu

Chat couleur cannelle

  • CatLove sur Pinterest
  • CatLove sur Instagram
>
Informations
>
L'expérimentation animale

L'expérimentation animales

Conformément à la directive européenne 86/609/EEC du 24 novembre 1986, l’Union européenne vient de publier les chiffres de l’expérimentation animale pour 2005. Un constat accablant, en particulier pour la France. Le cinquième rapport statistique consacré au nombre d’animaux utilisés pour l’expérimentation et la recherche scientifique par les pays membres de l’Union européenne vient d’être publié. Un seul constat : accablant. Malgré les lois et les directives limitant l’utilisation des animaux à des fins expérimentales et les promesses des états, le nombre d’animaux faisant l’objet de tests est en constante progression, atteignant même son niveau le plus haut au cours de ces dix dernières années.

12,1 millions d’animaux sacrifiés

Publié tous les trois ans, ce rapport démontre, chiffres à l’appui, que 12,1 millions d’animaux, soit + 3,2% par rapport à 2002, ont été utilisés à des fins expérimentales dans les 25 pays de l’UE. Les nouveaux états membres prennent seulement 8% du nombre total d'animaux de laboratoire utilisés pour leur compte.

Si les animaux servent essentiellement à la recherche scientifique (33%), il ressort que ces expériences n’induisent pas directement de résultats sur un plan médical.

La France au premier rang

A eux seuls, trois pays réalisent 50% de ce triste record, au premier rang desquels la France ! Avec 2 325 298 animaux de laboratoires, l’hexagone enregistre également dans le même temps la plus forte progression : +19,19% comparé à 2002. Le Royaume-Uni et l’Allemagne complètent ce podium macabre avec, respectivement 1 874 207 (+ 15,47%) et 1 822 424 (+ 15,04%) animaux transformés en chairs à expériences.

+ 107 % pour les tests cosmétiques

Le secteur des aliments pour animaux est en pleine croissance. Mais même s’il enregistre une augmentation de 892%, il est loin de sacrifier autant d’animaux que les produits de beauté.

Alors que la directive 2003/15/CE interdit l’utilisation des animaux pour la mise au point des produits de beauté dans la Communauté européenne, les tests cosmétiques ont enregistré une augmentation de 107% ! Une augmentation à mettre principalement sur le compte de la France qui a vu son nombre d’animaux utilisés dans la cosmétique progresser de 5% alors que, dans le même temps, l’Allemagne le diminuait de – 12%.

+ 30 % de mammifères

600 000 oiseaux, 300 000 lapins, plus de 24 000 chiens, 10 000 primates (dont 73% provenant de pays hors UE, notamment d’Asie)… toutes les espèces restent touchées par l’expérimentation animale. Certaines plus que d’autres, comme les primates dont le nombre a cru de 5% et surtout les mammifères qui enregistrent, quant à eux, une progression de 30%, notamment chez les rongeurs (lapins, souris, etc.).

En dehors de cette comptabilité macabre, le rapport pointe du doigt les 5571 animaux, incluant 900 cochons d’inde et 600 lapins, qui ont été utilisés en dépit de l’existence de méthodes alternatives largement répandues et reconnues. Également mise à l’index, l’utilisation du DL50, véritable poison pouvant entraîner la mort, sur 231613 animaux, dont 841 chiens.

Ces chiffres accablants, tout autant qu’alarmants pour le devenir de nos sociétés dites évoluées, feraient presque oublier de mentionner le seul pays ne s’adonnant pas à ces pratiques d’un autre temps : Malte. Un exemple à suivre assurément.

Partage

 

Liens-Mentions légales
Création et réalisation : Samantha Garcia - Développeur web à Perpignan
© 2008 - 2017 - CatLove