Chat couleur roux

Chat couleur bleu

Chat couleur cannelle

  • CatLove sur Pinterest
  • CatLove sur Instagram
>
Histoire
>
Le chat dans le monde

Les chats dans le monde

 

Grèce et Rome

Dans le Grèce Antique, l'origine du chat est lié a Artémis et Diane.
Le chat familier est apprécié pour garder les greniers mais aussi pour sa beauté. Il arrive en Europe par Rome où les marchands phéniciens et grecs vendaient des chat venus d'Orient aux particuliers.
Dans la Rome Antique, un temple était dédié à la liberté représenté par une déesse avec à ses pieds un chat.

Asie

Le chat est apparut au Japon au 6ème siècle, il venait de Chine et de Corée. Les chats importaient été surement des Bobtails, qui ont la réputation d'éloigner les mauvais esprits.
Une des principales traditions du Japon est celle du Maneki Neko

Maneki Neko

En 500 avant Jésus Christ, les chats étaient communs et choyés en Chine et dans l'Asie en général. On retrouve beaucoup de peintures, de scultures et de récit qui prouvent que le chat était estimé.
Dans plusieurs régions d'Asie, on pensait que le chat éloignait le Diable et portait chance à son maître.
Les anciens chinois se fiaient aux chats pour prévoir les grandes catastrophe, en effet, on reconnait aux chats une sensibilité à l'électricité statique, aux champs magnétiques et aux secousses sismiques.

Egypte

Le chat était l'un des nombreux animaux vénérés dans l'Egypte Antique.

Trois espèces de chats ont vécus pendant l'ère de l'Egypte Antique :

Le chat sauvage d'Afrique ou chat ganté est le plus répendu, on le retrouve partout en dehors du Sahara et des forêts tropicales. Ils avaient une morphologie comparable à celle des Abyssins d'aujourd'hui.

chat gante

Le chat des marécages ou chaus est un chat vivant dans les zones humides, on en retrouve jusqu'en Asie. Il est plus grand qu'un chat sauvage, mais plus court sur patte avec un pelage brun ou rougeatre.

chat chaus

le chat servalou serval est originaire de Nubie. On le retrouve du sud du Sahara à l'Afrique australe. Il possède un corp élancé avec de longues pattes.

chat serval

La domestication du chat en Egypte date du 3ème millénaire avant Jésus Christ. Le chat y est avant tout un animal protecteur en chassant les rongeurs ce qui protégé les récoltes, importantes pour la survie de ce peuple agriculteur. Mais aussi, en tuant les rongeurs il les protégeait contre la peste.
Chaque temple possédait ses propres chats. Il était interdit de tuer ou de maltraiter un chat sous peine de risquer une sanction très lourde, voire la mort suivant l'importance du chat.

Des milliers de momies retrouvaient dans des cimetières pour chats, peuvent nous faire penser que c'était l'animal le plus Populaire de l'Egypte Antique. Dans les palais, le chat était l'animal domestique par excellence. La tradition voulait que leurs maîtres se rasent les sourcils en signe de respect quand le chat venait à disparaître et un deuil de soixante-dix jours avait lieu le temps de sa momification.

On trouve également le chat représenté sur de nombreux vases, bijoux et vaisselle, ainsi que dans les peintures (notamment sous le siège de la femme, comme symbole protecteur).

momie de chatMomie de chat

Les Égyptiens voyaient les dieux non pas comme de simples esprits, mais comme des entités intelligentes, capables de s'incarner dans tout être ou objet. Bastet, la déesse à tête de chat, était à l'origine peinte comme un lion protecteur et belliqueux. Son image, au cours du temps, a été modifiée pour l'associer aux chats domestiques, bienveillants mais sauvages.

Les chats, en tant qu'incarnation de Bastet, était momifiés. Le respect qu'ils recevaient après la mort reflète celui qu'ils inspiraient chaque jour de leur vie.

bastetDéesse Bastet

Bien que le culte du chat soit déjà un mouvement religieux important à l'avènement du Nouvel Empire, il prit de l'ampleur quand Sheshonq Ier développa la ville de Bubastis, chef-lieu de la déesse Bastet, située à l'est du delta du Nil. Bastet devint très populaire et importante au sein de la population, représentant alors la fertilité, la maternité, la protection et l'aspect bénévole (dans le sens étymologique, de bon vouloir) du soleil - de même que Sekhmet, elle était appelée l'oeil de Rê. Réunissant des milliers de croyants et autant de pèlerins, le culte du chat était responsable de l'arrivée annuelle d'une population immense dans les rues de Bubastis. Bubastis devint un autre nom de Bastet.

Le culte de Bastet a été officiellement interdit par décret impérial, vers -390. Le chat en Égypte a donc vu un déclin progressif de son intérêt, bien que resté en tant qu'animal de compagnie, il n'était plus adoré dans les temples. À cause notamment des maladies, et de la peste en particulier, qu'il transmettait, le chat n'a plus, aujourd'hui, l'importance qu'il a eue en Égypte.

 

Liens-Mentions légales
Création et réalisation : Samantha Garcia - Développeur web à Perpignan
© 2008 - 2019 - CatLove